Les loups trouvent refuge dans le Marais / Wolves find refuge in the Marais

Si l’arche de Noé existait, elle se trouverait à Frontenay-Rohan-Rohan. Rue des Blancheaux, Béatrice Girardot, infirmière à la retraite, recueille toutes sortes d’animaux : oies, poules, perruches, canards, chats sauvages, paons… Mais le clou du spectacle, ce sont ses loups.

Béatrice a transformé sa propriété en véritable sanctuaire, et accueille les loups retraités du spectacle ou menacés d’euthanasie. L’objectif de Béatrice est de leur offrir  » une dernière maison «  pour qu’ils coulent des jours heureux.

Pour l’instant, elle a sauvé deux loups. Wotan et Shiva, 10 ans, sont deux loups du Canada. Ils arrivent du Var, où ils ont été dressés pour participer à des fêtes médiévales.

If Noah’s ark existed, it would be in Frontenay-Rohan-Rohan. Rue des Blancheaux, Béatrice Girardot, retired nurse, collects all kinds of animals: geese, hens, parakeets, ducks, wildcats, peacocks … But the highlight of the show, it’s his wolves.
Beatrice has turned her property into a real sanctuary, and welcomes wolves retired from the show or threatened with euthanasia. Beatrice’s goal is to give them « one last home » to make happy days.

For now, she saved two wolves. Wotan and Shiva, 10, are two wolves in Canada. They arrive from the Var, where they were trained to participate in medieval festivals.